stickyickyicky

another green world

La grâce post-mortem de Jim Morrison

Jim Morrison, le chanteur au charisme chamanique des Doors vient d’être amnistié d’un outrage à la pudeur… quarante ans après sa mort.

1969, année érotique. La jeunesse américaine porte des chemises à fleurs qui sentent le patchouli et s’enivre de musique rock, avec Jimi (Hendrix), Janis (Joplin) et Jim (Morrison) comme icônes. Ce dernier, lors d’un concert à Miami, arrive titubant sur scène et exhibe son sexe. C’est du moins ce que rapporte le quotidien local, le Miami Herald, le lendemain : « Morrison est apparu se masturbant à la vue du public en hurlant des obscénités et en se déshabillant ».

Arrêté quatre jours après ce concert, le chanteur des Doors est poursuivi pour indécence, exhibitionnisme, outrage aux bonnes mœurs et ivresse publique. Tous les protagonistes et témoins de l’histoire s’accordent pour reconnaître l’état d’ébriété de Morrison ainsi que les injures assénées au public, ce que l’intéressé lui-même reconnaît  lors de sa déposition. Mais les versions divergent lorsque l’on aborde la question du jeu de scène très tendancieux du chanteur, qui décèdera d’une crise cardiaque, deux ans plus tard, à l’âge de 27 ans.

Un article du Miami Herald rapporte le témoignage du journaliste Bill Cosford, présent lors du concert Proxy-Connection: keep-alive
Cache-Control: max-age=0

1969.

Et pour se faire une idée de l’ambiance électrique et éthylique de ce concert, un extrait du film “The Doors” du réalisateur Oliver Stone.

Jimbo exhibo ?

C’est Charlie Crist, gouverneur de Floride et grand fan du “roi lézard”, qui a remis sur la table la  controverse. Jeudi dernier, un comité a décidé de blanchir Jim Morrison, plus de quarante ans après les faits. Une opération de réhabilitation pour Crist qui justifie ce pardon : «Morrison était un fils de Floride, dont l’œuvre a perduré mais qui reste émaillée par cet incident. De plus il s’agit de quelque chose qui s’est produit quand il n’était qu’un gamin”. En 1970, le poète-rocker avait été reconnu coupable en première instance, puis s’était envolé pour la France après avoir fait appel de sa condamnation. Il meurt en 1971 à Paris, avant d’avoir été jugé.

Tous awalpés

Jim Morrison aurait eu 67 ans mercredi dernier, et cette décision ne doit pas vraiment le retourner dans sa tombe du Père Lachaise. En revanche, quand sera-t-il alors des autres chanteurs cul-nu… L’exhib chez les rockers tient d’une manie, à l’instar de la drogue et des orgies avec les groupies. Alice Cooper, Iggy Pop, ou plus récemment Marilyn Manson et les Red Hot Chili Peppers ont  été condamnés pour outrage à la pudeur, suite à des concerts dénudés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se souvient également du sein de Janet Jackson lors de la finale du Superbowl en 2004, toujours en instance de procès, ou bien cette année, la diva soul Erykah Badu, condamnée à 500 dollars d’amende et six mois de sursis pour un clip jugé attentatoire aux bonnes mœurs. On la voyait se déshabiller, en long travelling, sur les lieux de l’assassinat de JFK à Dallas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jim Morrison citait Oscar Wilde comme l’une de ses références. Ce dernier dans “Le portrait de Dorian Gray” écrivait : « être naturel est aussi une pose, et la plus irritante que je connaisse ». L’Histoire semble s’en être moins irritée.

Hello world!

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!